Marta GRABOCZ

Statut

Professeure des universités

Promotion

Senior 2015

Établissement

Université de Strasbourg

Secteur disciplinaire

Sciences Humaines et Humanités

Spécialité

Musique, narratologie, sémiotique, musique contemporaine

Thématique

► Analyse des musiques instrumentales des 19e-20e siècles à l’aide des méthodologies nouvelles : signification/sémiotique musicales ; narrativité musicale, etc.
► Approche interdisciplinaire des musiques contemporaines (vues par les modèles extra-musicaux : scientifiques, littéraire, visuels, naturels, etc.)
► Théorie et pratique de la narratologie, de la sémiotique musicales ; édition des écrits des compositeurs contemporains ; Narratologie et les arts.

Présentation

« Mémoire de la musique : topiques et intertextualité dans les œuvres musicales »

Depuis peu la recherche sur la mémoire en musique connaît un nouvel élan considérable car la musicologie récente se confronte à l’évolution des sciences humaines et des sciences du vivant.

Un sous-groupe de la problématique de la mémoire est la question des invariants en musique (les « topiques » ou la transmission des « objets culturels »),  question qui sera examinée dans le projet.

 Axes  de recherche, objectifs :

 1/  La transmission, la métamorphose de certains lieux communs musicaux (topoï) depuis le Baroque jusqu’au XXIe siècle ;  l’établissement d’un catalogue des topiques le plus complète possible ; et l’examen de leur évolution à travers 9 topiques sélectionnés, jusqu’à nos jours.

2/ Dans l’analyse littéraire, le concept d’intertextualité [le « dialogisme », etc.] a permis un examen à la fois transversal, interdisciplinaire et inter-artistique des « objets invariants » de la culture (G. Genette, T. Samoyault, et avant eux : Curtius, Frye etc.). On exploitera ces les méthodes littéraires innovantes dans le domaine musical, comme « cultural studies » des topiques choisis.

3/ Les invariants comme les objets culturels forment un sujet d’étude dans les neurosciences et sciences cognitives (JP. Changeux, S. Dehaene, D. Sperber, etc.). Je voudrais créer un dialogue entre les spécialistes de la musique et ceux des sciences du vivant pour ouvrir un chemin vers l’expérimentation des invariants par les topiques et les universaux (rencontres, séminaires, publications ; expérimentations en laboratoire de la mémoire à long terme). Une petite équipe sera constituée des chercheurs actifs de Strasbourg et des conseillers internationaux

Revenir