Jennifer MERCHANT

Jennifer MERCHANT

Tél. : 01 44 41 57 75

jennifer.merchant@u-paris2.fr

Site web


Statut

Professeure des universités

Promotion

Membre honoraire 2013

Établissement

Université Panthéon-Assas - Paris 2

Secteur disciplinaire

Sciences Humaines et Humanités

Spécialité

Enjeux bioéthiques des politiques publiques comparées

Thématique

► Politiques publiques comparées
► Enjeux bioéthiques et institutions
► Genre et procréation médicalement assistée

Présentation

Depuis vingt ans, Mme Merchant observe et analyse le développement et l’évolution de l’impact des biotechnologies sur les sociétés dans les pays développés (surtout les Etats-Unis et la France), en s’intéressant plus particulièrement à l’assistance médicale à la procréation et aux droits des femmes. L’approche privilégiée de ses travaux réside dans une analyse pluridisciplinaire fondée sur les sciences politiques, le droit, les études du genre (gender studies), et la bioéthique. Plus particulièrement, elle étudie cet impact à travers une analyse portée sur l’élaboration et la consolidation des politiques publiques. Cela l’amène bien évidemment à scruter le rôle de l’Etat et des acteurs principaux issus de la société civile, mais également à analyser le fonctionnement du judiciaire. Ses publications sur l’ensemble de ces sujets s’étalent de 1996 jusqu’à l’heure actuelle. Elles démontrent une ouverture progressive vers des analyses comparatives France/Etats-Unis/Union Européenne/Etats-Unis. Son projet de recherche comporte deux volets. Le premier est intitulé "Le marché de la procréation: regards croisés France/Etats-Unis – un plaidoyer pour la régulation". Il s’agit d’un projet collectif culminant dans la publication d’un ouvrage collectif. Mme Merchant voudrait démontrer qu'une régulation uniforme de l'ensemble des pratiques de procréation médicalement assistée est nécessaire afin d’éviter l’exploitation de personnes vulnérables, surtout les femmes, en soulignant que là aux Etats-Unis où un encadrement de ces pratiques existe, tous les acteurs engagés sont rassurés et des nouvelles formes positives de parentalité émergent. En revanche, là où aucune régulation n'existe et/ou certaines prohibitions sont en place (comme en France), la porte est ouverte aux détournements malencontreux et dangereux, mettant chacun à risque. Le deuxième volet est intitulé "L’institutionnalisation de la bioéthique France/Etats-Unis". Il s’agit d’une analyse comparée France/Etats-Unis sur la genèse et le développement des institutions gouvernant les enjeux de bioéthique (commissions et comités, institutional review boards, etc.). L’ouvrage issu de ses recherches se penchera sur les caractéristiques propres à chaque pays qui contribuent à l’encadrement des enjeux de bioéthique, et analysera également les conséquences divergentes de ces spécificités nationales sur une même catégorie de personnes dans chacun des pays, notamment les femmes et les groupes de minorités ethniques. Cet ouvrage vise à combler un espace vide dans le champ des sciences sociales, plus précisément dans le domaine des études comparées en bioéthique, domaine de recherche quasi inexploré à l’heure actuelle.

Revenir