Nos actualités

RÉSULTAT DE LA CAMPAGNE DE SÉLECTION DES NOUVEAUX MEMBRES IUF

Félicitations aux nouveaux membres de l'Institut Universitaire de France !

Par arrêté de la ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche en date du 11 avril 2017, sont nommés membres juniors de l'Institut universitaire de France à compter du 1er octobre 2017, pour une durée de cinq ans, les enseignants-chercheurs dont les noms suivent :


• Sophie Baby, maître de conférences à l'université de Dijon,
• Guillaume Balarac-Tellier, maître de conférences à l'Institut national polytechnique de Grenoble,
• Kevin Bernot, maître de conférences à l'Institut national des sciences appliquées (Insa) de Rennes,
• Bastien Berret, maître de conférences à l'université Paris XI,
• Milo Bianchi, maître de conférences à l'université Toulouse I,
• Jérémie Bigot, professeur à l'université de Bordeaux,
• Caroline Bogliotti, maître de conférences à l'université Paris X,
• Grégoire Borst, professeur à l'université Paris V,
• Madame Camille Bourdier, maître de conférences à l'université Toulouse II,
• Laurianne Bruneau, maître de conférences à l'École pratique des hautes études,
• Vincent Busigny, maître de conférences à l'université Paris VII,
• Anna Cadoret, professeure à l'École Polytechnique,
• Laurent Calvez, maître de conférences à l'université Rennes I,
• Liliane Campos, maître de conférences à l'université Paris III,
• Sara Cavaliere, maître de conférences à l'université de Montpellier,
• Tristan Coignard, professeur à l'université Bordeaux III,
• Monsieur Frédéric Constant, maître de conférences à l'université Paris X,
• Michaël Danger, maître de conférences à l'université de Lorraine,
• Béatrice De Tiliere, professeure à l'université Paris XII,
• Grégory Delaplace, maître de conférences à l'université Paris X,
• Julie Delon, professeure à l'université Paris V,
• Guillaume Desagulier, maître de conférences à l'université Paris VIII,
• Nicolas Dobigeon, professeur à l'Institut national polytechnique de Toulouse,
• Aurélien Eyquem, professeur à l'université Lyon II,
• Christophe Finot, professeur à l'université Dijon,
• Marie Laure Geoffray, maître de conférences à l'université Paris III,
• Dimitra Gkika, maître de conférences à l'université Lille I,
• Thomas Glesener, maître de conférences à l'université Aix-Marseille,
• David Gregoire, maître de conférences à l'université de Pau,
• Ani Guerdjikova, professeure à l'université de Cergy-Pontoise,
• Olivier Guichard, professeur à l'université de Strasbourg,
• Sylvain Guyot, professeur à l'université Bordeaux III,
• Khalil Hanna, professeur à l'École nationale supérieure de chimie de Rennes,
• Astrid Hopfensitz, maître de conférences à l'université Toulouse I,
• François Hug, professeur à l'université de Nantes,
• Radu Razvan Ignat, professeur à l'université Toulouse III,
• Maguy Jaber, professeure à l'université Paris VI,
• Laurent Joly, maître de conférences à l'université Lyon I,
• Laurène Jouve, maître de conférences à l'université Toulouse III,
• Oleksandr Kurakevych, maître de conférences à l'université Paris VI,
• Fabien Leprieur, maître de conférences à l'université de Montpellier,
• Anthony Levasseur, professeur à l'université Aix-Marseille,
• François Lique, maître de conférences à l'université du Havre,
• Véronique Lochert, maître de conférences à l'université de Mulhouse,
• Charles Mercier, maître de conférences à l'université de Bordeaux,
• Baptiste Morizot, maître de conférences à l'université Aix-Marseille,
• Simona Mura, maître de conférences à l'université Paris XI,
• Maureen Murphy, maître de conférences à l'université Paris I,
• Jordan Navarro, maître de conférences à l'université Lyon II,
• Victor Pan, maître de conférences à l'université Paris VII,
• Sandrine Parageau, maître de conférences à l'université Paris X,
• Alba Parisot, maître de conférences à l'université Paris VI,
• Anne Lise Pitel, maître de conférences à l'université de Caen,
• Thomas Place, maître de conférences à l'université de Bordeaux,
• Thomas Poisson, maître de conférences à l'Institut national des sciences appliquées (Insa) de Rouen,
• Chloé Ragazzoli, maître de conférences à l'université Paris IV,
• Cécile Rapoport, professeure à l'université Rennes I,
• Olivier Renaut, maître de conférences à l'université Paris X,
• Filippo Santambrogio, professeur à l'université Paris XI,
• Vincent Secherre, professeure à l'université de Versailles Saint-Quentin,
• Julien Siebert, maître de conférences à l'université Paris VII,
• Dmitry Solnyshkov, maître de conférences à l'université de Clermont Auvergne,
• Aymeric Spiga, maître de conférences à l'université Paris VI,
• David Thivel, maître de conférences à l'université de Clermont Auvergne,
• Madame Morgane Thomas-Chollier, maître de conférences à l'École normale supérieure de Paris,
• Géraldine Vaughan, maître de conférences à l'université de Rouen,
• Damien Vergnaud, maître de conférences à l'École normale supérieure de Paris,
• Julie Verlaine, maître de conférences à l'université Paris I,
• Philippe Yamato, professeur à l'université Rennes I,
• Enrica Zanin, maître de conférences à l'université de Strasbourg.

 

Sont nommés membres seniors de l'Institut universitaire de France à compter du 1er octobre 2017, pour une durée de 5 ans, les enseignants-chercheurs dont les noms suivent :


• Éric Baratay, professeur à l'université Lyon III,
• Thomas Baumert, professeur et praticien hospitalier à l'université de Strasbourg,
• Laurent Begue, professeur à l'université Grenoble Alpes,
• Paco Bustamante, professeur à l'université de La Rochelle,
• Philippe Canguilhem, professeur à l'université Toulouse II,
• Marie Madeleine De Cevins, professeure à l'université Rennes II,
• Nicoletta Diasio, professeure à l'université de Strasbourg,
• Silvio Franz, professeur à l'université Paris XI,
• François Guyot, professeur au Muséum national d'histoire naturelle,
• Tarek Hamel, professeur à l'université de Nice,
• Laurent Jaffro, professeur à l'université Paris I,
• Hamid Kellay, professeur à l'université de Bordeaux,
• François Labourie, professeur à l'université de Nice,
• Franck Lavigne, professeur à l'université Paris I,
• Anne Lehoerff, professeure à l'université Lille III,
• Roland Liblau, professeur et praticien hospitalier à l'université Toulouse III,
• Stéphane Mangin, professeur à l'université de Lorraine,
• Pierre Marquis, professeur à l'université d'Artois,
• Emanuela Mattioli, professeure à l'université Lyon I,
• Philippe Mesnard, professeur à l'université de Clermont Auvergne,
• Bertrand Mollereau, professeur à l'École normale supérieure de Lyon,
• Joanny Moulin, professeur à l'université Aix-Marseille,
• Valentin Nagerl, professeur à l'université de Bordeaux,
• Themis Palpanas, professeur à l'université Paris V,
• Julio Premat, professeur à l'université Paris VIII,
• Christophe Rey, professeur à l'université d'Amiens,
• Marc Robert, professeur à l'université Paris VII,
• Bernard Rougier, professeur à l'université Paris III,
• Arnaud Rykner, professeur à l'université Paris III,
• Patrice Simon, professeur à l'université Toulouse III,
• Amine Tarazi, professeur à l'université de Limoges,
• Myriam Taverna Bonvento, professeure à l'université Paris XI,
• Céline Trautmann-Waller, professeure à l'université Paris III,
• Laurence Vaivre-Douret, professeure à l'université Paris V,
• Éva Vingiano De Pina Martins, professeure à l'Institut national des langues et civilisations orientales (Inalco),
• Étienne Wolff, professeur à l'université Paris X,
• Annie Zavagno, maître de conférences à l'université Aix-Marseille.


Sont reconduits en qualité de membres seniors de l'Institut universitaire de France à compter du 1er octobre 2017, pour une seconde période de 5 ans, les enseignants-chercheurs dont les noms suivent :


• Brahim Lounis, professeur à l'université de Bordeaux,
• Yvon Maday, professeur à l'université Paris VI,
• Gilles Pijaudier Cabot, professeur à l'université de Pau.

Lire la suite

"Operating Law in a Global Context – Comparing, Combining and Prioritising", nouveau livre de Jean-Sylvestre Bergé

Operating Law in a Global Context – Comparing, Combining and Prioritising

Jean-Sylvestre Bergé and Geneviève Helleringer

Edward Elgar Publishing, 2017, 256 p.

 

Présentation

Jean-Sylvestre Bergé and Geneviève Helleringer – Operating Law in a Global Context: Comparing, Combining and Prioritising

Back Cover

Lawyers have to adapt their reasoning to the increasingly global nature of the situations they deal with. Often, rules formulated in a national, international or European environment must all be jointly applied to a given case. This book seeks to make explicit the analysis the lawyer engages in every time he or she is confronted by the operation of several laws in different contexts.

This reasoning is organised according to a basic three-step approach, consisting of the comparison (Part 1), combination (Part 2) and, finally, ordering or ‘prioritisation’ (Part 3) of the methods and solutions of national, international and European law to be used to solve the case. The book conveys in detail how the law is operated through a wide range of concrete examples cutting across domains including criminal law, contract law, fundamental rights, internal market, international trade and procedure.

This book focuses on the needs of a global lawyer who must reach conclusions in a pluralistic context. Illustrations from the domestic case law of the UK, Germany, Belgium, Italy, Spain, France and the US are used to demonstrate how lawyers can combine different contexts to improve their legal reasoning. Operating Law in a Global Context will appeal to lawyers in these jurisdictions and beyond, as well as to students training to practice in a global environment.

Jean-Sylvestre Bergé (Professor at Lyon University – Fellow of the University Institute of France – France) and Geneviève Helleringer (Professor in Essec Business School, Paris – Fellow of the Institute of European and Comparative Law, Oxford – UK)

 

 

Précommander le livre

Lire la suite

MÉLANIE TRAVERSIER "Le journal d’une Reine"

Le livre de Mélanie Traversier (Lille 3 - promotion 2015) "Le journal d'une Reine - Marie-Caroline de Naples dans l'Italie des Lumières" vient de paraître aux éditions Champ Vallon.

L’histoire commence par une découverte documentaire, surprenante et fortuite. En 2012, Mélanie Traversier retrouve chez un collectionneur privé américain un manuscrit décrivant le voyage d’une reine en Italie de mai à septembre 1785. Elle en reconnaît aussitôt l’écriture : c’est la pièce manquante d’un document exceptionnel qu’elle étudie depuis huit ans, le journal que Marie-Caroline de Habsbourg-Lorraine, petite sœur de Marie-Antoinette et reine de Naples, a tenu de 1781 à 1785. L’archive est désormais complète, la trouvaille archivistique venant combler une lacune dans le diaire conservé aux archives de Naples. Mélanie Traversier en propose donc une édition critique, précédée d’un volumineux essai introductif. Car ce document exceptionnel permet de surprendre la reine au travail de la discipline de ses affects. S’imposant l’exercice quotidien de ses « écritures », s’exerçant à cette langue française qui est celle de l’aristocratie européenne et qu’elle accommode à sa manière de quelques libertés stylistiques, elle offre aux amateurs d’histoire un témoignage d’une richesse exceptionnelle. La reine ne se confine pas aux obligations et aux divertissements utiles de son sexe : elle observe, décrit, compare — et notamment lors de son voyage d’Italie, sorte de tournée d’inspection des expériences politiques du réformisme des Lumières — pour se préparer à agir. Dès lors, au-delà de la chronique routinière de la vie de cour, le lecteur est convié au surgissement d’un moi souverain mais aussi, tout simplement, en ses années pré-révolutionnaires, du souffle de l’histoire.

http://www.champ-vallon.com/melanie-traversier-le-journal-dune-reine/

Mélanie Traversier

Lire la suite

Arthur Muller : lauréat du Grand Prix d'archéologie de la Fondation Simone et Cino Del Duca 2017

Le Comité de la Fondation Del Duca, sur proposition de l’Académie des inscriptions et belles-lettres et après délibération du jury présidé par M. Christian Robin, a décerné le Grand Prix d’archéologie de la Fondation Simone et Cino Del Duca 2017 à la mission que dirige Monsieur Arthur Muller depuis 2002 à Thasos (Grèce). Ce prix sera remis dans le cadre d'une cérémonie à l'Institut de France le 7 juin prochain.  
 

Bravo à Arthur Muller, membre senior de l'IUF (promotion 2009).

Lire la suite

Corinne Bonnet, lauréate de l'ERC «Advanced Grant»

Le Conseil européen de la recherche récompense l’historienne, membre du labo PLH, dont le projet a pour objectif de cartographier les dieux de l’Antiquité.

Son analyse part du constat que les épithètes sont attribuées aux dieux comme marqueurs de la structuration des panthéons et de leur utilisation par les hommes en fonction des contextes. Le projet cible le monde grec et le monde sémitique dans une approche comparative.

La bourse ERC, attribuée pour 5 ans, à hauteur de 2,4 millions d’euros, va permettre à Corinne Bonnet d'engager une équipe de 7 à 8 personnes sur ce projet.

L'ERC est un programme scientifique européen, dédié à la recherche exploratoire, qui récompense les projets scientifiques de très haut niveau. Les bourses Advanced Grant sont ouvertes à tous les chercheurs confirmés et reconnus, qui mènent un projet de recherche exploratoire. La recherche proposée par le chercheur doit ouvrir de nouvelles perspectives.

Le projet lauréat de Corinne Bonnet, également membre du Labex SMS (Structuration des Mondes Sociaux) a pour objectif de poser un nouveau regard sur les religions de l’Antiquité. En effet, l'écriture de l'histoire des religions anciennes commence généralement par les dieux, considérés comme des personnifications liées par la parenté ou l'affinité. Pourtant, cette approche néglige le fait que les dieux sont des puissances à multiples facettes, et non pas des individus. Les épithètes servent précisément à les décliner et à configurer les panthéons.

Il propose de cartographier ces dieux polythéistes, en s’appuyant sur les technologies du big data et des réseaux sociaux, dans le prolongement des recherches effectuées au Labex SMS, pour permettre des analyses à grande échelle. La religion est ainsi explorée comme une zone d'expérimentation sociale entre normes et inventivité.

Le projet réévalue également la relation entre la pensée et la pratique religieuses, et entre les systèmes polythéistes et monothéistes, en remettant en question la pertinence même de ces catégories. Les résultats promettent des progrès considérables dans notre compréhension des religions anciennes.

 

Lire la suite

JURYS 2017 DE L'INSTITUT UNIVERSITAIRE DE FRANCE

Par arrêté de la ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche en date du 8 mars 2017, le jury des membres seniors de l'Institut universitaire de France prévu à l'article 7 du règlement intérieur est composé des personnalités désignées ci-après :

En qualité de titulaires :

Hélène Aji, professeure à l'université Paris X ;

Olivier Allix, professeur à l'École normale supérieure de Cachan ;

Emmanuel Barbeau, directeur de recherche au CNRS ;

Dominique Barthelemy, professeur à l'université Paris IV ;

Joffroy Beauquier, professeur à l'université Paris XI ;

Francisco Beltran-Lloris, professeur à l'université de Saragosse (Espagne) ;

Karine Berthelot-Guiet, professeure à l'université Paris IV ;

Olivier Bourniez, professeur à l'École polytechnique ;

Alberto Bramati, professeur à l'université Paris VI ;

Raphaëlle Branche, professeure à l'université de Rouen ;

Ron Bush, professeur émérite à l'université d'Oxford - St John's College (Royaume-Uni) ;

Alessandra Carbone, professeure à l'université Paris VI ;

Antonella Castellina, professeure à l'Institut national d'astrophysique de Turin (Italie) ;

Carmen Claver, professeure à l'université de Tarragone (Espagne) ;

Annie Colin, professeure à l'université de Bordeaux ;

Hélène Courtois, professeure à l'université Lyon I ;

Ana Maria Crespo de Las Casas, professeure à l'université Complutense de Madrid (Espagne) ;

Leticia Cugliandolo, professeure à l'université Paris VI ;

Frédéric De Buzon, professeur à l'université de Strasbourg ;

Rodolphe Dos Santos Ferreira, professeur émérite à l'université de Strasbourg ;

Richard Drayton, professeur à l'université de Londres - King's College London (Royaume-Uni) ;

Lourdes Ezpeleta, professeure à l'université autonome de Barcelone (Espagne) ;

Stine Helene Falsig Pedersen, professeure à l'université de Copenhague (Danemark) ;

Gabriele Ferrari, professeur à l'université de Trente (Italie) ;

Werner Gephart, professeur à l'université de Bonn (Allemagne) ;

Brahim Guizal, professeur à l'université de Montpellier ;

Isabelle Klock-Fontanille, professeure à l'université de Limoges ;

Dominique Lagadic-Gossmann, professeure à l'université Rennes I ;

François Lecercle, professeur à l'université Paris IV;

Clare Lees, professeure à l'université de Londres - King's College London (Royaume-Uni) ;

Françoise Létoublon, professeure à l'université Grenoble-Alpes ;

Carolina Lithgow-Bertelloni, professeure à l'université de Londres - College of London (Royaume-Uni) ;

Philippe Loubaton, professeur à l'université de Marne-La-Vallée ;

Hans-Jurgen Lüsebrink, professeur à l'université de la Sarre (Allemagne) ;

Elisabeth Macintyre, responsable du département d'immunologie, infectiologie et hématologie à l'Institut Necker Enfants Malades (Inem) ;

André Margaillan, professeur à l'université de Toulon ;

Ariane Mézard, professeure à l'université Paris VI et à l'École normale supérieure ;

Valérie Mignon, professeure à l'université Paris X ;

Giancarlo Molli, professeur à l'université de Pise (Italie) ;

Arietta Papaconstantinou, professeure à l'université de Reading (Royaume-Uni) ;

Kurt Pawlik, professeur émérite à l'université d'Hambourg (Allemagne) ;

Denis Pelletier, directeur d'études à l'École pratique des hautes études ;

Vincent-Henri Peuch, responsable du service Copernicus Atmosphere Monitoring (Royaume-Uni) ;

Marie-Dominique Popelard, professeure à l'université Paris III ;

Hervé Regnauld, professeur à l'université Rennes II ;

Hans Renders, professeur à l'université de Groningue (Pays-Bas) ;

Ivan Rodriguez, professeur à l'université de Genève (Suisse) ;

Pierre Sagaut, professeur à l'université Paris VI ;

Stefano Schiaffino, professeur à l'université de Padoue (Italie) ;

Régine Sirota, professeure à l'université Paris V ;

Augusto Smerzi, directeur de recherche à l'Institut national d'optique de Florence (Italie) ;

Éric Sonnendrücker, professeur à l'université de Munich et directeur au Max Planck Institute (Allemagne) ;

Spurr David, professeur à l'université de Genève (Suisse) ;

Sabine Szunerits, professeure à l'université Lille I ;

Gennaro Terracciano, professeur à l'université de Rome (Italie) ;

Emmanuel Trélat, professeur à l'université Paris VI ;

Johan Van Der Walt, professeur à l'université du Luxembourg (Luxembourg) ;

Marjolein Van Egmond, professeure à l'université d'Amsterdam - Medical Center (Pays-Bas).

Le jury des membres seniors est présidé par Clare Lees, professeure à l'université de Londres - King's College London (Royaume-Uni).

Le jury des membres juniors de l'Institut universitaire de France prévu par l'article 7 du règlement intérieur est composé des personnalités désignées ci-après :

En qualité de titulaires :

Jean-Jacques Aubert, professeur à l'université de Neuchâtel (Suisse) ;

Ally Aukauloo, professeur à l'université Paris XI ;

Aziz Ballouche, professeur à l'université d'Angers ;

Frédérique Bassino, professeure à l'université Paris XIII ;

Philippe Ben-Abdallah, directeur de recherche à l'Institut d'optique - Graduate School ParisTech ;

Marina Bentivoglio, professeure à l'université de Vérone (Italie) ;

Maria-José Blanco-Prieto, professeure à l'université de Navarre (Espagne) ;

Alain Bourdin, professeur à l'université de Marne-La-Vallée ;

Terry Burke, professeur à l'université de Sheffield (Royaume-Uni) ;

Bernard Caillaud, ingénieur en chef à l'École nationale des ponts et chaussées ;

Alessandra Carattoli, professeure à l'Institut supérieur de la santé de Rome (Italie) ;

Guillaume Cassabois, professeur à l'université de Montpellier ;

François Chaubet, professeur à l'université Paris X ;

Bénédicte Cuenot, chercheuse senior haut-niveau au Cerfacs ;

Anuj Dawar, professeur à l'université de Cambridge (Royaume-Uni) ;

Michel de Vroey, professeur à l'université catholique de Louvain (Belgique) ;

Sébastien Ducruix, directeur de laboratoire à CentraleSupélec ;

Javier Esparza, professeur à l'université de Munich (Allemagne) ;

Jalal Fadili, professeur à l'École nationale supérieure d'ingénieurs de Caen ;

Frédérique Ferrand, professeure à l'université Lyon III ;

Didier Franck, professeur émérite à l'université Paris X ;

Véronique Gély, professeure à l'université Paris IV;

Pilar Goya Laza, professeure à l'université Complutense de Madrid (Espagne) ;

Sigmund Gronmo, professeur à l'université de Bergen (Norvège) ;

Georges Hadziioannou, professeur à l'université de Bordeaux ;

Martin Heimann, professeur au Max Planck Institute à Iéna (Allemagne) ;

Marietta Horster, professeure à l'université de Mayence (Allemagne) ;

Pierre Iselin, professeur à l'université Paris IV;

Jean-François Joanny, professeur à l'université Paris VI ;

Anne Julien-Vergonjanne, professeure à l'université de Limoges ;

Martti Kauranen, professeur à l'université technologique de Tampere (Finlande) ;

Régine Kolinsky, professeure à l'université libre de Bruxelles (Belgique) ;

Sandrine Kott, professeure à l'université de Genève (Suisse) ;

Francesco Lacquaniti, professeur à l'université de Rome Tor Vergata (Italie) ;

Béatrice Lamiroy, professeure à l'université de Louvain (Belgique) ;

Jean-François Le Gall, professeur à l'université Paris XI ;

Élisabeth Lojou, directrice de recherche au CNRS ;

Fabrice Malkani, professeur à l'université Lyon II ;

Fabio Martignon, professeur à l'université Paris XI ;

Fabrice Melleray, professeur à l'université de Bordeaux ;

Francesco Minardi, professeur à l'université de Florence (Italie) ;

Luis Pardo, professeur à l'université de Göttingen (Allemagne) ;

Bruno Pinchard, professeur à l'université Lyon III ;

Pascale Piolino, professeure à l'université Paris V ;

Kholoud Porter, professeure à l'université College de Londres (Royaume-Uni) ;

César Rodriguez Ranero, chercheur à l'Icrea (Catalan institution for research and advanced studies) (Espagne) ;

François-Joseph Ruggiu, professeur à l'université Paris IV;

Gisèle Séginger, professeure à l'université de Marne-La-Vallée ;

Justin Stagl, professeur à l'université de Salzbourg (Autriche) ;

Luis Vega, professeur à l'université du Pays Basque (Espagne) ;

Evert Verhagen, professeur à l'université d'Amsterdam - Medical Center (Pays-Bas) ;

Jean-Luc Veuthey, professeur à l'université de Genève (Suisse) ;

Jean Viviès, professeur à l'université Aix-Marseille.

Le jury des membres juniors est présidé par Alessandra Carattoli, professeure à l'Institut supérieur de la santé de Rome (Italie).

Lire la suite

Yves Meyer remporte le prix Abel de mathématiques

L’Académie norvégienne des sciences et des lettres récompense Yves Meyer (membre honoraire, promotion 1991) « pour son rôle central dans le développement de la théorie mathématique des ondelettes ».


En savoir plus sur :

• Communiqué de presse : Yves Meyer, membre de l'Académie des sciences, prix Abel 2017 "pour son rôle majeur dans le développement de la théorie mathématique des ondelettes"

• Article du Monde

 

Lire la suite

Egypt and the Others : Sarapis, a cultural biography

Monsieur Laurent BRICAULT, membre senior 2015, a été sélectionné comme "Getty Scholar" invité auprès de la Fondation Getty à Malibu sur le projet "Egypt and the Others : Sarapis, a cultural biography".

 

Lire la suite

Science et conscience dans la post-urgence du séisme d’Haïti

Éric Calais est professeur de Géophysique à l'École Normale Supérieure de Paris et membre senior l'Institut Universitaire de France depuis octobre 2016. Il étudie les Sciences de la Terre et plus particulièrement la Géodésie et la Tectonique active.

Son livre "Science et conscience dans la post-urgence du séisme d’Haïti" sortira le 15 mars 2017 aux Éditions L'Harmattan.

Plus d'informations sur Éric Calais

Lire la suite