LE JOUR OÙ : MIREILLE DELMAS-MARTY

© Hannah Assouline/Opale/Leemage • HANNAH ASSOULINE/OPALE/LEEMAGE

Mireille Delmas-Marty, est une grande juriste, professeure émérite au Collège de France, membre honoraire de l’Institut Universitaire de France, et membre de l'Académie des sciences morales et politiques.

Sa vision du droit est très humaniste. Elle a presque une obsession : trouver des outils juridiques pour répondre aux effets de la mondialisation. Et cela est très rassurant au fond de se dire que de grands chercheurs réfléchissent à notre destin.

Pour Mireille Delmas Marty, la gouvernance du monde semble prise dans un tourbillon de vents contraires. Elle aime bien prendre l’image de la zone intertropicale de convergence, autrement dit du Pot au Noir et nous rappelle que nous prenons conscience, depuis peu, de l’interdépendance planétaire.

Les grands sujets qui nous concernent ne connaissent pas de frontières, nous sentons bien que nous entrons dans une nouvelle phase de l’histoire de la terre et de l’histoire des hommes. L’être humain se trouve aujourd’hui concurrencé par la machine. Les nouvelles technologies sont entrées dans nos vies

Il faut donc innover juridiquement ? Oui, mais les chercheurs en droit international doivent trouver des réponses à des questions contradictoires

Le jour où" : un podcast original France Inter/IUF

Ce portrait de Mireille Delmas-Marty s'inscrit dans une série de podcasts originaux produite par France Inter avec l’Institut universitaire de France et baptisé "Le jour où". 

Pour écouter ce podcast rendez-vous  sur le fil des Savanturiers.

L’Institut universitaire de France fête cette année ses 30 ans. Il s'agit d'un grand réseau d'enseignants chercheurs, sélectionnés chaque année par un jury international très exigeant. Être membre de l'IUF, c'est avant tout bénéficier de temps libre pour faire de la recherche originale. L'une des missions de l'IUF est aussi la féminisation de l'enseignement supérieur et de la recherche. 

Abonnez-vous !

À l'image de Mireille Delmas-Marty vous allez découvrir au fil des semaines des personnalités étonnantes. Pour ne manquer aucun rendez-vous, abonnez-vous dès maintenant au fil de podcast des Savanturiers ou via RSS 

Le jour où : Yann Algan

Yann Algan est un grand spécialiste de l’économie collaborative, fondée sur la confiance et le bien-être, dans le cadre de la transformation numérique de l’action publique. Professeur d’économie à Sciences Po Paris, il est également membre honoraire de l'Institut universitaire de France (promotion 2014).

© Crédits : Manuel Braun

Yann Algan est un Professeur d’économie à Sciences Po, membre du Conseil d’Analyse Économique et du Conseil National du Numérique. 

Ses travaux, à la croisée de la recherche en économie, en management, et en psychologie, évaluent les politiques publiques et les politiques éducatives qui sont les plus propices à développer la confiance et le bien-être dans la société civile, à l’école et dans les entreprises.

Son projet « Well-Being and Public Policy » a été consacré aux fondements des préférences sociales et du bien-être. Si le progrès social et le bien-être sont devenus une nouvelle priorité de nos sociétés, au-delà de la seule croissance économique, il devient urgent d’évaluer leurs déterminants. 

In fine, cette recherche vise à renouveler les paradigmes d’évaluation des politiques économiques et publiques, en intégrant leurs effets sur le bien-être individuel et le progrès social. 

Sa recherche s’articule autour du développement de nouvelles mesures comportementales de la coopération et du bien-être en utilisant les “Big Data”, de l'utilisation de ces mesures pour étudier les fondements cognitifs et psychologiques des préférences sociales et de l'évaluation des politiques publiques qui permettent de développer les comportements pro-sociaux, en particulier dans le domaine éducatif.

"Le jour où" : un podcast original France Inter/IUF

Ce portrait de Yann Algan s'inscrit dans une série de podcasts originaux produite par France Inter avec l’Institut universitaire de France et baptisé "Le jour où". 

Pour écouter ce podcast rendez-vous  sur le fil des Savanturiers.

Le jour où : Hélène Courtois

Hélène Courtois est astrophysicienne et cosmographe. Professeure et vice-présidente de l’Université Claude Bernard - Lyon 1, elle est membre senior de l’Institut universitaire de France (IUF) depuis 2015. Elle co-découvre en 2006 "Laniakea", le supercontinent céleste où gravite notre galaxie.

© Thierry Chassepoux

Hélène Courtois est principalement connue pour ses recherches en cosmographie dynamique de l'Univers. En 2006, elle participe à la confirmation de l’accélération de l'expansion de l'Univers par les supernovæ.

Co-découvreuse avec une équipe internationale de Laniakea (« paradis incommensurable » ou « horizon céleste immense » en hawaïen), le superamas de galaxies englobant le superamas de la Vierge, dont fait partie la Voie lactée et donc la Terre.  

 

Une visualisation des courants de galaxies dans Laniakea. / Hélène Courtois / Dunod

Son travail se concentre alors sur la compréhension de la distribution de la matière par les grandes structures de galaxies. En septembre 2014, elle a proposé de redéfinir la notion de superamas de galaxies et identifié Laniakea, un superamas cent fois plus vaste que ce qui était appelé auparavant le Superamas de la Vierge. 

Depuis 2017, elle démontre que les régions vides contribuent également aux déplacements extragalactiques avec un effet répulseur, ce serait une explication possible du point le plus froid de la carte du fond cosmologique.

"Le jour où" : un podcast original France Inter/IUF

Ce portrait d'Hélène Courtois s'inscrit dans une série de podcasts originaux produite par France Inter avec l’Institut universitaire de France et baptisé "Le jour où". 

Pour écouter ce podcast rendez vous sur le fil des Savanturiers.

Le jour où : Éric Baratay

Éric Baratay est un spécialiste de l'histoire des relations hommes-animaux. Professeur à l'université Jean Moulin - Lyon 3 et membre senior de l’Institut universitaire de France (IUF) depuis 2017, il vient de publier l'ouvrage "Cultures félines (XVIIIe-XXIe siècle)" aux éditions du Seuil.

Éric Baratay, historien des animaux et membre de l’IUF. / Alexander Roth-Grisard, pour Ballast

Éric Baratay est spécialiste de l'histoire des relations hommes-animaux, principalement aux époques moderne (XVIe au XVIIIe siècle) et contemporaine (XIXe au XXIe siècle).

Après avoir travaillé sur les représentations et les pratiques humaines, il s'est intéressé à la condition et à la présence sociale des animaux. Il a travaillé sur les vécus, les ressentis, les comportements des bêtes de manière à bâtir une éthologie historique et une histoire éthologique, donc une histoire animale. 

Pour son livre sur les animaux durant la Première Guerre mondiale, l'Académie française lui décerne en 2014 le prix Jacques-Lacroix, qui récompense un ouvrage sur la vie des animaux. Lors de la crise sur la fraude à la viande de cheval de 2013, il est interrogé sur le retentissement de cette affaire et sur le rapport des Français à l'hippophagie. 

Son ouvrage paru en 2017, Biographies animales, se penche sur les destins d'animaux comme ceux de la girafe offerte à Charles X par Méhémet Ali et de Warrior, un cheval engagé dans la Première Guerre mondiale.

Son dernier ouvrage Cultures félines (XVIIIe-XXIe siècle). Les chats créent leur histoire utilise des témoignages écrits entre le milieu du XVIIIe siècle et le début du XXI siècle, nourri d’éthologie et de sciences humaines et sociales, ce livre prolonge avec une audace entraînante le sillon original que poursuit Éric Baratay de livre en livre. 

Photo des chats d'Éric Baratay. / Éric Baratay

Pour chacun des chats domestiques dont les sources permettent de reconstituer l’existence, l’auteur porte attention à leurs perceptions du monde, leurs sensations et leurs émotions, leur sensibilité et leur caractère, à leur expressivité corporelle, à leurs interactions avec l’environnement, les autres animaux et les humains. 

Se révèle ainsi, à travers des portraits serrés, la construction dynamique de ce que l’on peut appeler des cultures. Nous voici loin du portrait éternel du chat, indépendant, imprévisible, mystérieux, devenu un lieu commun. L’éthologie devient, sous la plume alerte d’Éric Baratay, une ethnologie. 

Chat de rue et de ferme, chat de compagnie, chat compagnon ou "chatchien", les chats montrent une grande plasticité de comportement. Ce livre établit qu’ils ont leurs cultures, changeantes, et donc leur histoire.

"Le jour où" : un podcast original France Inter/IUF

Ce portrait d'Éric Baratay s'inscrit dans une série de podcasts originaux produite par France Inter avec l’Institut universitaire de France et baptisé "Le jour où".

Pour écouter ce podcast rendez vous sur le fil des Savanturiers.